Tatouage Japonais

Tatouage Tribal
Le tatouage japonais se reconnaît généralement au premier coup d’œil. De par ses motifs, ses couleurs et ses formes, il se distingue de tous les autres styles de tatouage. Chargé de signification, il reprend souvent des symboles bien connus de la culture japonaise, facilement reconnaissable: des fleurs de lotus, des dragons, des samouraïs, geisha mais aussi des fleurs de cerisiers ou encore les célèbres et incontournables carpes Koï.

 

Prendre RDVExemples

 

L’histoire du tatouage japonais

Difficile de penser au tatouage japonais sans penser également aux Yakuza. Plus de 70% d’entre eux seraient tatoués. Pour les Yakuza, l’étape du tatouage est un véritable rituel, prouvant le courage et l’endurance du tatoué. Les tatouages choisis sont très codifiés et les symboles représentés, issus d’estampes de l’Ukyo-e (geishas, samouraïs…), de figures de la littérature populaire (Suikoden), de thèmes religieux et mythologiques (divinités shintô, démons, bouddhas…), ou bien encore de motifs animaliers ou végétaux, étaient soigneusement choisis. C’est moins vrai aujourd’hui, car les Yakuza ayant perdu en partie leur influence et leur moyen financier en raison du renforcement des lois contre la criminalité, choisissent le plus souvent des tatouages occidentaux, moins onéreux et surtout plus rapides et donc moins douloureux.

 

Les styles et symboles du tatouage japonais

Quand on parle de tatouage japonais, on imagine le plus souvent ces tatouages aux couleurs vives qui recouvrent toute une partie du corps: bras, jambes, dos… Des tatouages chargés, ritualisés, où s’entremêlent de nombreux symboles. Mais on a également vu apparaître ces dernières années avec l’influence occidentale et l’éclosion de nouveaux talents, des tatouages plus fins aux lignes délicates. Ceux-ci, bien que s’inspirant toujours des motifs traditionnels bien connu, enrichissent le style d’une nouvelle esthétique qui rompt avec le tatouage traditionnel japonais, avec ses aplats de couleurs, ses lignes pures et les codes qui lui sont propre. Des arbres, des fleurs, peuvent courir le long d’un dos, ou serpenter sur les côtes et sur le torse, se mêlant aux motifs populaires ou bien aux kanji rehaussés ou barrés d’ombres diaphanes.

Les tatouages japonais portent des noms précis selon les parties du corps qu’ils recouvrent.
– Irezumi : ce terme est utilisé pour désigner le tatouage traditionnel intégral japonais. Il peut s’étendre du cou, jusqu’au bas des fesses, sur la poitrine et sur les avant-bras. Il recouvre parfois tout le corps, sauf le visage, les mains et les pieds.
– Donburi Soushinbori : c’est le corps entièrement tatoué, depuis la base du cou jusqu’aux poignes et aux chevilles.
– Kame-no-Koh ou turtle back : c’est le tatouage qui s’étend dans tout le dos,jusqu’à mi-cuisses.
– Hikae : il recouvre l’épaule et le pectoral.

 

Votre tatouage japonais chez Mokotattoo

Vous avez envie d’un tatouage japonais ? Chez Mokotattoo, Alexandre est là pour vous guider, vous aider à choisir la meilleure partie du corps pour le réaliser, et vous conseiller parmi les différents symboles et motifs des tatouages traditionnels.